Tout commence en 2002, quand Zodiac rachète Sweepy, une entreprise qui produit des robots nettoyeurs de piscine. Les dirigeants de Zodiac comptent alors prendre le leadership mondial sur ce marché. Et créer une rupture dans l’usage du produit.

A l’époque, les robots électriques utilisent des poches de filtration textile située en-dessous, peu pratiques. Zodiac veut tout repenser et confie la mission de Recherche et Développement à Blanc Tailleur. L’équipe, expérimentée, regroupe les savoir-faire indispensables pour un tel défi : capacité d’innovation technologique, expérience de l’ergonomie, expertise en design industriel, mais surtout la capacité de développer chacune des pièces, qui permettent de constituer le dossier du lancement industriel.  « Immédiatement, nous mettons en place un laboratoire permettant l’immersion des prototypes » se souvient Philippe Blanc-Tailleur.

 Robot Vortex : 14 brevets

 

ZODIAC Vortex design robotic consumer

Un principe de filtration tangentielle est expérimenté dans un filtre rigide dans lequel la géométrie entrée/ sortie du flux crée un tourbillon. Le principe de « l’effet Vortex » permet de positionner le filtre par le dessus, rendant le robot plus accessible et plus maniable. Un nombre de pièces divisé par deux par rapport aux générations précédentes, des tests validés, 14 brevets à la clé : le Robot Vortex est né.

Nos designers ont pu s’appuyer sur son architecture unique pour développer un style inédit et novateur, plus expressif, appliqué par la suite à toute la gamme. Zodiac a ainsi bénéficié d’une véritable identité de marque reconnaissable et cohérente. Depuis Vortex le désir d’achat d’un robot de piscine passe aussi par le look, ce qui n’existait pas sur ce marché.

Le filtre rigide accessible par-dessus le robot devient un standard : il  s’en produira 20 000 / an dans l’usine de Belberaud dès la première année.

 

 Agrément expert pour le CIR 

 

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Zodiac lance l’étude d’un modèle compact, avec un seul moteur, et au prix de revient minimal. Les équipes Blanc Tailleur et Zodiac continuent de travailler main dans la main. Le service marketing, les chefs de projet Zodiac et BT, parlent le même langage ; la collaboration est facilitée par une bonne connaissance mutuelle.

Résultats ? Des brevets déposés en commun, cinq robots électriques conçus toujours en commun, et des accessoires qui voient aussi le jour, comme le chariot de transport, les pompes à chaleur ou les appareils de chloration. Des innovations technos et design à la fois, qui ont permis aux équipes de Blanc Tailleur de progresser dans de nombreux domaines de recherche, jusqu’à obtenir l’agrément expert pour le CIR.

Vivement les dix prochaines années !